Un examen approfondi de la norme A10

Définition : parties prenantes1
On entend par « parties prenantes » les particuliers, groupes et entités susceptibles d’être touchés directement ou indirectement par les activités, les objectifs et les politiques d’un organisme donné ou d’avoir une influence sur ceux-ci.

Quelles sont les parties prenantes d’un organisme et pourquoi celui-ci doit-il communiquer avec elles? L’une des tâches principales du conseil d’administration d’un organisme sans but lucratif ou à vocation caritative est de communiquer ouvertement avec les parties prenantes de l’organisme, à savoir ses membres et la collectivité qui, au sens large, constitue sa clientèle2. L’efficacité dont fait preuve un organisme dépend de sa capacité à maintenir des relations positives avec ses parties prenantes et à répondre à leurs attentes, à condition toutefois que sa mission, ses valeurs ou ses stratégies ne s’en trouvent pas compromises3.

Les parties prenantes d’un organisme peuvent comprendre3 :

  • ses membres;
  • ses clients ou les participants aux événements qu’il organise;
  • le membre de son personnel le plus haut placé;
  • ses employés;
  • ses bénévoles;
  • ses donateurs (particuliers);
  • ses partenaires;
  • les organismes subventionnaires qui le soutiennent;
  • ses commanditaires ou les entreprises bienfaitrices qui le soutiennent;
  • la collectivité au sens large.

    From "Accreditation Preparation Workbook Section A: Board Governance,"  Katharine Zywert, Social Prosperity Wood Buffalo at the University of Waterloo, 2013.

    1. “Standards Program Definitions,” Imagine Canada, May 2011.
    2. Primer for Directors of Not-for-Profit Corporations: Rights, Duties, and Practices,” Industry Canada, 2002.
    3. “‘Governance’ in Key Risks & What To Do About Them,” Imagine Canada, 2009.

    Section

    Ressources du Programme de normes

    Catégorie

    Examples

    Partagez cette ressource