Portrait du secteur économique formé par les organismes de bienfaisance du Canada : document de discussion

Date

2015

Auteur

  • Brian Emmett
  • Geoffrey Emmett

Sujet

Mot clés

  • secteur économique
  • organismes de bienfaisance
  • secteur OSBL

Url accès

http://www.imaginecanada.ca/sites/default/files/imaginecanada_portrait_secteur_e...

Description

Le présent document a pour objectif de dresser un portrait économique équilibré du secteur de la bienfaisance canadien. Pour ce faire, une approche largement utilisée dans le domaine économique a été choisie. Il vise à offrir un aperçu général du secteur économique formé par les organismes de bienfaisance à l’aide de données et d’analyses existantes.

  1. Le secteur de la bienfaisance a connu une expansion marquée au cours des deux dernières décennies et constitue aujourd’hui un secteur économique important au Canada regroupant de nombreux emplois et contribuant de façon significative à la croissance économique du pays.
  2. Cette croissance n’est pas due à l’offre, c’est-à-dire une augmentation du nombre d’organismes de bienfaisance, mais à la demande. Le vieillissement et le caractère de plus en plus diversifié de notre population, accompagnés de l’enrichissement de notre économie, font augmenter la demande pour les services offerts par les organismes de bienfaisance. On n’a qu’à penser aux domaines des soins de santé et des services sociaux, des loisirs et de la culture. L’expansion du secteur de la bienfaisance est le résultat d’une augmentation de la demande et de la valeur qu’il produit.
  3. L’expansion rapide du secteur est un phénomène observé dans la majorité des économies industrielles avancées. Il fait désormais partie intégrante de l’économie mondiale des services et du savoir.
  4. L’expansion parallèle du secteur de la bienfaisance au Canada et dans d’autres économies industrielles avancées offre au Canada des possibilités importantes et grandissantes pour établir des liens avec des économies en croissance partout au monde.
  5. À plusieurs égards, le secteur de la bienfaisance ressemble à celui des petites entreprises, entre autres en ce qui concerne les contributions à l’emploi et à la croissance économique. Les deux secteurs éprouvent également des difficultés similaires, p. ex. sur le plan du financement, de l’investissement dans l’innovation et de l’augmentation de la productivité.
  6. Le secteur crée de bons emplois qui demandent des compétences et un niveau d’étude supérieur à la moyenne de la main-d’œuvre canadienne. Les employés du secteur se disent généralement très satisfaits de leur travail. Le secteur offre une belle porte d’entrée sur le marché du travail pour les diplômés et les nouveaux Canadiens.
  7. Les revenus provenant de programmes d’adhésion et de la vente de services par les membres du secteur, le financement public et les dons de particuliers ont financé l’expansion rapide du secteur et la création d’emplois qui en a découlé.
  8. Les dons des particuliers sont à la baisse et les contributions gouvernementales diminuent en raison de pressions budgétaires.
  9. Les organismes de bienfaisance canadiens sont arrivés à la croisée des chemins en ce qui concerne leur financement. Alors que leurs sources de revenus traditionnelles diminuent, ils souhaitent explorer de nouvelles avenues entrepreneuriales pour financer leurs activités caritatives, que ce soit dans des domaines directement liés à leur mission caritative ou d'autres.

Éditeur

Imagine Canada

Partagez cette ressource